Nous avons tenu notre convention nationale ce 13 décembre 2020.

Suite à notre convention, veuillez trouver ci-après le résultat des votes des différentes résolutions.

PREMIÈRE RÉSOLUTION :
Validation de la nomination au Bureau national de CAP21-LRC de la proposition de Corinne LEPAGE des candidatures suivantes :

Franck POIRIER – 82%
Didier CUGY – 78%
Yves QUÉROMAIN – 78%

DEUXIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée Générale Extraordinaire nomme en tant que Commissaire aux comptes la Société Continental d’Audit, 22 place du Général Catroux à Paris, représentée par son gérant, Jean Luc SFEZ

Le « oui » l’emporte à 100% sur le « non » (0%).

Oui : 84%
Non : 0%
Ne se prononce pas : 16%

 

TROISIEME RESOLUTION
CAP21 LRC, présidé par Corinne LEPAGE et l’Alliance des Ecologistes Indépendants présidée par Jean Marc GOVERNATORI se sont rapprochés, en vue de la fusion de leurs deux partis. Il est proposé à l’Assemblée Générale Extraordinaire de valider la fusion et de mandater le Bureau National pour exécuter celle-ci.

Le « oui » l’emporte à 98% sur le « non » (2%).

Nombres de voix :
Oui : 88%
Non : 1%
Ne se prononce pas : 11%

 

QUATRIEME RESOLUTION
L’Assemblée Générale Extraordinaire, après avoir pris connaissance du texte « POUR UNE ALTERNATIVE ECOLOGISTE EN 2022 » et considérant que :
1. La situation d’urgence écologique, redoublée des urgences sociales et démocratiques aggravées par la catastrophe sanitaire et ses conséquences, et la nécessité d’ouvrir une nouvelle page de l’histoire de France porteuse d’espérances, apportant au pays en 2022 une issue positive à ses difficultés pour éviter une fois de plus un choix sous contrainte face à l’extrême-droite ;
2. L’appel au rassemblement des écologistes du 8 juillet 2019 dont CAP21 LRC a été l’un des initiateurs aux côtés des autres formations de l’écologie politique appelant au rassemblement de toutes celles qui veulent gouverner.
Décide d’apporter la signature de CAP21 LRC à la déclaration commune « POUR UNE ALTERNATIVE ECOLOGISTE EN 2022 », annexée à la présente délibération ;
De donner mandat au Bureau National pour engager des discussions avec les partis de l’écologie politique, des citoyennes et citoyens ainsi que des personnalités qui partagent le constat de l’état d’urgence politique pour l’écologie, en vue de la création rapide d’une organisation répondant à cet appel.

Le « oui » l’emporte à 99% sur le « non » (1%).

Nombres de voix :
Oui : 92%
Non : 1%
Ne se prononce pas : 7%

Les fondements de Cap 21

Il est vital de rompre avec les vieilles logiques politiques. Cela passe par la promotion d’un rassemblement citoyen et politique d’un genre nouveau, un mouvement qui intègre dans ses rangs la société civile et coopère enfin avec elle. Le temps est venu de mettre la lumière sur le pouvoir qui est le nôtre. Quelle que soit notre génération, notre situation sociale, quelles que soient nos origines, participons aux décisions qui conditionnent notre avenir.

Reprenons notre destin en main !

Le temps est venu de redonner du sens au vivre ensemble. Notre mouvement entend créer une synergie de personnes, de disciplines, de milieux et d’horizons différents. Il veut s’appuyer sur des acteurs du terrain, qui expérimentent déjà le monde de demain à travers leurs initiatives individuelles. Entrepreneurs, industriels, agriculteurs, architectes, éducateurs, médecins, artisans, designers, artistes, spécialistes des NTIC…bon nombre d’entre vous n’avez pas attendu les politiques pour explorer une nouvelle voie, pour associer l’économie à l’écologie, pour réinventer la prospérité et la partager, ou expérimenter le pouvoir citoyen !

Le temps est venu de libérer cette société solidaire que nous voyons émerger. Le temps est venu de rompre avec les conservatismes.

Plus personne ne croit au bienfondé des clivages « gauche, droite, centre ». Aujourd’hui la génération Internet ne réfléchit plus en terme de socialisme ou de capitalisme mais dans la capacité à coopérer.

Nos différences ne doivent pas servir à nous diviser et à nous opposer. Elles sont notre richesse si nous décidons de relever le pari de l’intelligence collective.

Alors, créons, construisons, partageons. Existons ! Le temps est venu de nous retrouver et de combattre pour notre avenir commun.

Avec vous, nous en serons les pionniers.

Corinne Lepage
Présidente de CAP21

Une nouvelle dynamique

Nouvelle newsletter mettant en avant les adhérents de CAP21 et leurs expériences, nouveau site interactif pour permettre le dialogue entre les adhérents et l’émergence d’un programme écologiste et social, visio-conférences hebdomadaires où chacun peut intervenir et dialoguer et groupes de travail pour apprendre et discuter du fond des sujets.
Pour construire, adhérez à Cap21, rejoignez-nous!

Cap 21 est un ovni de la scène politique, un parti qui a déjà 23 ans.
Cap 21 est le parti de l’écologie citoyenne. Nos militants sont présents dans la vie professionnelle et/ou associative sur les terrains de l’écologie surtout mais aussi du social.

Ils sont sur le terrain au quotidien et pour la plupart ne ressortent leur ‘étiquette’ Cap 21 qu’au moment des élections.

C’est un parti qui a su s’affranchir des vieilles idéologies et des anciens clivages pour proposer une vision, un modèle en cohérence avec les défis que nous devons relever collectivement. Un parti citoyen fondé sur la démocratie active et participative, basé sur les principes de l’écolonomie pour inventer la société de demain.

A Cap 21, nous luttons pour que la priorité soit mise sur les 4 axes ci-dessous.

Social
Le défi est de créer d’autres protections, d’autres synergies sociales, d’autres organisations des solidarités.

Citoyen
La crise de défiance à l’égard des pouvoirs constitués, nous impose de nous ré-inventer en mettant les citoyens au centre des préoccupations.

Ecologique
Aucune société, aussi technologiquement avancée soit-elle, ne peut survivre à l’effondrement de l’écosystème sur lequel elle s’appuie.

Economique
Comment concrètement réinventer cette économie originelle qui a pour préalable les questions écologiques et qui s’attache à assurer le bien commun ?

Permettre à la société civile de prendre son destin en main. D’où l’idée d’une coopérative politique rassemblant à égalité politiques et citoyens, qui ne souhaitent pas exercer de mandats, dans un mouvement de la société civile. dans lequel la volonté de participer directement aux décisions qui concernent l’intérêt général l’emporte sur la prise de pouvoir à tout prix.

Proposer des solutions concrètes, d’application immédiate qui ont fait leur preuve et peuvent être généralisées à la société.

Instaurer l’économie et l’organisation du bottom up (du bas vers le haut) et permettre aux rassemblements locaux de proposer cette solution nouvelle à leurs concitoyens.

CAP21, c’est l’union des femmes et d’hommes réunis autour de la volonté commune de construire une société plus juste dans un monde durable et plus sûr

Corinne Lepage