Position de Cap 21 sur le Haut Karabagh

Les peuples du Caucase aspirent à la paix.

La guerre dans le Haut-Karabagh s’est arrêtée le 10 novembre dernier par un accord de cessez-le-feu qui n’apporte aucune solution durable au conflit.

Nous exhortons les parties au conflit à ne pas répéter les horreurs du passé dans cette partie du monde déjà profondément meurtrie et à exclure désormais tout recours à la force militaire.

Le droit à l’existence et à la sécurité des peuples de la région ne doit pas être la variable d’ajustement d’un rapport de force militaire.

Afin d’éviter toute nouvelle tentation de recours à la force, il nous apparaît essentiel de sanctuariser la présence de chacun des peuples en présence dans des frontières sûres et reconnues sur le plan international.

C’est la raison pour laquelle, nous appelons le gouvernement français à reconnaître la République du Haut-Karabagh.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *