Adhérer

LogoCap21LRC

CAP 21 – Socle programmatique CAP 21 – 2022

« Vivre Mieux ensemble »


Répondre aux défis écologiques et retrouver confiance dans la République

VII – Redonner un second souffle à l’Europe, socle de notre avenir

Face aux crises actuelles, l’Europe doit proposer un avenir et protéger le présent.

L’Europe, malgré ses faiblesses, constitue le socle de notre avenir. Notre sécurité, la lutte contre le terrorisme, notre puissance économique sont indissociables d’une Europe politique, monétaire et fiscale profondément réformée, acteur indispensable d’une mondialisation à visage humain.

35. Réaffirmer la suprématie du droit européen.
36. Développer les coopérations renforcées en créant un “cœur d’Europe” afin de donner un second souffle à l’Europe.
  • Nouvelle locomotive de l’Europe au service des Européens, le cœur d’’Europe (6 à 10 pays) vise à renforcer la dimension sociale et le bien-être des citoyens.
  • Il favorisera la convergence fiscale et sociale, développe des programmes d’investissement pour la transition écologique, et mènera une politique étrangère, d’immigration et de sécurité commune.
  • Il fonctionnera sur la base d’un parlement et d’un exécutif commun. Il disposera de ressources propres et développera une politique de subsidiarité par rapport aux états.
37. Renforcer la démocratie européenne
  • Mettre en place un droit d’initiative législative du parlement et de renversement d’un commissaire ou de la Commission.
  • Faciliter le recours à l’initiative Citoyenne Européenne (ICE), qui donne un droit d’initiative politique aux citoyens, en réduisant le nombre minimal de signatures exigées à 500 000 (au lieu d’un million actuellement). Obligation de la commission de proposer un texte.
  • Promouvoir l’élection d’un véritable président européen par le Parlement européen.
38. Moderniser la Politique monétaire
  • Revoir la mission de la BCE. Celle-ci aura pour mission principale de mettre en œuvre les conditions d’une transition radicale de nos économies, pour faire face aux enjeux écologiques et sociaux
  • Mettre en place un réel gouvernement de la monnaie (à 19), avec un contrôle parlementaire.
  • Orienter la création monétaire vers les investissements écologiques et sociaux (plutôt que la bulle financière… qui prépare le prochain krach financier).
  • Annuler les dettes publiques détenues par la BCE (3 000 milliards d’euros) en contrepartie d’engagements d’investissement écologiques et sociaux. (Sinon risque d’étrangler économiquement les états, ce qui enlèvera toute marge de manœuvre pour investir dans la transition. Aucun impact économique puisque c’est une dette qu’on se doit à nous-mêmes)

39. Assurer en commun une maîtrise de l’immigration.

  • Revoir le protocole de Dublin pour mieux répartir les charges d’accueil des immigrés.
  • Renforcer les moyens destinés à faciliter l’intégration des immigrés et des demandeurs d’asile, en particulier en termes d’accès à l’emploi et au logement.
  • Renforcer l’aide publique au développement (APD) qui doit réellement servir à assurer le développement économique des pays bénéficiaires et réduire l’immigration.
40. Développer une réelle politique industrielle européenne sur des enjeux clefs  (puces électroniques, énergies renouvelables, intelligence artificielle…) à l’instar de ce qui a été mis en place avec Airbus.